Archives pour la catégorie Animaux

Se protéger des moustiques

moustique en survie

 

Se protéger des moustiques

Se protéger des piqûres de moustiques dans la nature:

Présents notamment dans les milieux marécageux ou humides, les moustiques peuvent parfois véhiculer des maladies ou provoquer des démangeaisons désagréables.
On est pas tous égaux face aux moustiques, certaines personnes ont 20 fois plus de chance d’être dévorées que d’autres à cause de divers facteurs (sueurs, œstrogènes etc).

Le remède le plus connu est la citronnelle ou ses dérivés, cependant il est rarement plus efficace que 15mn ce qui, dans la nature est contraignant.

Des vêtements amples vous protégeront mieux que des vêtements moulants, et de préférence choisissez les clairs.

Le remède le plus efficace, notamment la nuit est le feu et la fumée qui écartera pas mal de moustiques
.
Certains produits dans le commerce sont très efficaces : Les produits les plus efficaces sont à base de DEET, à 30 ou 50 %. Ils sont recommandés dans toutes les zones où les moustiques risquent de transmettre la dengue, le chikungunya ou le paludisme. Renouvelez toutes les 4heures.. car les fabricants sont toujours un peu optimiste sur la durée d’efficacité (8h ou plus).

Par Damien Lecouvey (formateur en techniques de survie)
survie et moustiques
Suivez nous sur les réseaux sociaux:

Les serpents d’Amérique du Nord

seprents en survie usa

Les serpents venimeux d’Amérique du nord

 

Pour les voyageurs qui se rendent en Amérique du nord, parlons un peu des serpents venimeux qui y résident:On y retrouve quatre types différents:les serpents corails,les cottonmouths, les crotales, et les vipères cuivrées (appelées copperheads).
Le crotale: facilement reconnaissable avec son hochet sur la queue, une tête triangulaire,et des yeux elliptiques même si parfois des serpents inoffensifs essayent d’imiter le bruit du crotale en se frottant à des feuilles ou en faisant vibrer leurs queues.

Le cottonmouth (appelé généralement mocassin d’eau):Serpents solitaires, variant dans des couleurs allant du noir au vert,qui possèdent une pupille très elliptique et vivent généralement au bord de l’eau mais qui peuvent aussi survivre sur la terre ferme.Les jeunes ont une queue jaune caractéristique.

Le serpent corail (mon préféré):Très timide et très peu agressif, Il a une coloration très particulière, avec une bande noire, jaune et rouge, une tête jaune et une bande noire sur le nez, mais que l’on peut confondre avec le serpent roi commun: il existe un dicton pour les reconnaître VALABLE SEULEMENT EN AMERIQUE DU NORD « Red on Yellow will kill a fellow. Red on black is a friend to Jack » (rouge sur jaune tueras ton compagnon, rouge sur noir est un ami pour Jack).

La vipère cuivrée: Les copperheads ont une forme de corps quasi identique aux mocassins d’eau mais ils sont beaucoup plus brillants, allant du brun cuivré à l’orange vif, l’argent, le rose et pêche. Les jeunes ont aussi des queues jaunes.

Pour résumer, vérifiez la forme de tête (les serpents venimeux ont généralement une tête triangulaire à cause des glandes à venin, mais pas le serpent corail).
Un hochet sur la queue est typique d’un serpent venimeux.
Le mocassin d’eau nage avec le corps entier qui flotte contrairement aux serpents non venimeux qui ont juste la tête hors de l’eau.

Souvenez-vous, ne manipulez pas un serpent sans être sûr de son espèce et ne tuez jamais un serpent sans raison, il est peut être protégé et est utile pour l’environnement. Généralement ils chercheront à fuir,ainsi lors de randonnées le fait de faire du bruit suffira à les éloigner, on reste cependant vigilant et on porte des chaussures montantes notamment dans les herbes hautes.

Par Damien Lecouvey (accompagnateur d’expéditions)

Suivez nous sur les réseaux sociaux:

Nos amies, les araignées françaises

Nos amies les araignées françaises

On pense parfois que l’on a été mordu par une araignée mais il faut savoir que dans notre pays, on trouve 1600 espèces différentes et que seulement une petite dizaine peut provoquer une morsure mineure.

A l’approche du froid, une espèce en particulier prend plaisir à s’installer dans nos maison: la Tégénaire noire, qui aime particulièrement les endroits humides comme la salle de bain. Bien que parfois impressionnante de par sa couleur et sa taille, elle est totalement inoffensive pour l’homme et déménagera naturellement si elle se sent dérangée.

En France une espèce peut parfois se révéler dangereuse en cas d’allergie à la morsure,mais le plus souvent elle sera juste douloureuse: la Malmignatte (veuve noire d’Europe) que l’on trouve dans le sud et en Corse (rarement aperçu en Vendée et dans le Morbihan). D’une taille de 4 à 15mm, elle a 13 points caractéristiques sur son dos, le plus souvent ces derniers sont rouges mais peuvent être aussi oranges ou jaunes.

La dolomède des marais, qui vit dans les marécages mesure de 11 à 22mm, la ségéstrie florentine qui mesure jusqu’à 22mm, l’argiope frelon qui a un corps strié de jaune et de noir comme un frelon, peuvent provoquer des morsures dont la douleur est semblable à une piqûre de guèpe.

Damien Lecouvey (formateur Time On Target)

Suivez nous sur les réseaux sociaux: