Trouver de l’eau sur une ile déserte

Comment trouver de l’eau potable sans source d’eau douce?

La semaine de test sur l’île m’a permis d’expérimenter plusieurs techniques:

1- Piège à eau (trou + bache + eau de mer au fond, on utilise la condensation pour récupérer de l’eau dans une tasse au fond) = malgré un soleil et une chaleur très importants, j’ai récupéré environ 100-150 mL/ jour, donc insuffisant. Pour le folklore c’est sympa.

L’image contient peut-être : nuage, océan, ciel, plage, plein air, eau et nature
Sur Serak, mon piège à condensation
distillation eau de mer survie naufragé, survie extreme, eau potable trouver de l'eau sans source
Schématiquement, ça donne ça!

2- Eau de coco: nécessite d’être en capacité de grimper au cocotier de façon sécurisée, mais ensuite c’est très rentable. Isotonique donc réhydratation importante, attention à l’effet laxatif à haute dose et donc au bilan final potentiellement médiocre (mais à raison de 2 / 3 coco par jour tout reste sous contrôle!). Environ 300-350mL par coco fraiche.

eau de coco noix de coco utilisation technique de survie ile de reve 100% sauvage
L’eau de coco, meilleure source d’hydratation

3- Chair des poissons pressée: en fait il faudrait ne pas manger la chair pour que ce soit intéressant, et comme je n’ai pas eu envie de gacher et que j’ai trouvé assez d’eau par ailleurs…

chair de poisson peche en survie ile déserte the island
Le jus de la chair (ou les yeux) des poissons… avis aux amateurs! Perso j’ai préféré les manger

4- Protocole eau de mer: A raison d’un jour sur 2 et maximum 500mL sans aucune alimentation ce jour là, en alternance avec une journée eau douce et alimentation. Ou alors pour les motivés, en intra-rectal (si quelqu’un teste je prendrais volontiers son retex, j’en suis pas arrivée à cet extrème).

5- Condensation sur les végétaux: dans la jungle et la mangroove. Environ 200mL récupérés sans effort après ma balade du J1 dans les grandes feuilles. Mais potentiellement très contaminée par des larves d’insectes.

eau douce ile sauvage jungle survie en jungle
de l’eau collectée dans les végétaux lors de ma balade dans la jungle

6- Créer un réservoir avec une bache et profiter des orages tropicaux: verdict 8 à 10L par nuit. EPIC WIN !
Par précaution je l’ai ensuite traité avec la méthode SODIS à cause du développement bactérien ultra rapide en zone tropicale, et comme l’eau stagnait quelques heures dans le collecteur…

Alternatives possibles à SODIS: ébullition (nécessite une grosse popote ou un peu de temps devant moi vu la quantité d’eau), pastilles ou micropure forte liquide Katadyn Europe (mais je n’avais pas pris une quantité aussi importante de pastilles) ou encore filtration mécanique par filtre type Katadyn (la contamination par les virus restant proche de 0% sur de l’eau de pluie, mon risque principal était bactérien + parasite)

Verdict: J’ai bien bu et j’ai même pu me payer le luxe de faire des soupes de poissons à l’eau de coco

Parmi les méthodes qui restent à tester pour les prochains aventuriers qui partiront en expédition avec nous là bas:

  • L’alambic sur le feu

    technique de survie distillation alambic four solaire
    distillation sur le feu
alambic sur le feu distiller eau de mer boire de l'eau de mer
un montage un peu plus roots sur le même principe
  • La distillation solaire (même principe en utilisant l’énergie solaire)
duck tape eau distillée survie extreme
avec une faute de grammaire, mais vous aurez saisi le principe
survie equatoriale tropical boreale
et le montage proposé par survieboreale.com (click sur l’image pour le lien)

 

Avis à nos futurs participants: faites appel à votre imagination pour trouver le moyen le plus efficace pour trouver de l’eau douce!!

Si vous aussi vous souhaitez faire parti de l’aventure: Toutes les infos sont ici

 

Suivez nous sur les réseaux sociaux:
Merci de nous suivre:
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram