Stage 4 jours du 10 au 13 mai 2018

Le pont de l’ascension fut l’occasion de mettre en place le premier stage de 4 jours organisé par Time on Target et encadré par Eléonore et Rémi. Même si nous connaissons nos modules par cœur et nos anecdotes, nous sommes plus que impatients à l’idée de découvrir les 14 stagiaires qui vont partager cette aventure en notre compagnie. Un groupe qui promet d’être très intéressant: de vrai débutants qui n’ont jamais passé une nuit dehors au baroudeur aguerri, 5 nanas et 9 mecs, du sédentaire au coach expérimenté.

grill finlandais idée week end auberge de la gaye besançon survie

Arrivé mercredi soir à la ferme auberge de la Faye où nous avons privatisé un grill finlandais: immersion immédiate dans une ambiance hypra conviviale avant une nuit grand confort en dortoir.

Le stage débute officiellement le jeudi matin, après un petit déjeuner à l’auberge, rendez vous sur la terrasse pour un check up matériel et distribution de l’équipement de groupe.
Petit point sur la topo, les trinômes prennent l’orientation et la carte à tour de rôle: azimut, orientation et lecture de carte… c’est parti.

démarrer un feu stage avec Rémi wild la course de survie stage survie complet

Le format 4 jours, c’est aussi l’occasion de mettre en place des méthodes pédagogiques différentes de nos stages classiques, et la pédagogie par l’erreur marque tout le monde sur le premier atelier feu: 15 min pour allumer un feu, sous une petite bruine, c’est bien plus compliqué qu’il n’y parait…

pansement compressif israelien swat-t garrot tourniquet

Les modules s’enchainent sur la première journée, ce qui nous permet de poser les bases pour la suite: nous profitons de la fraicheur et de l’énergie du groupe pour aborder les fondamentaux: cueillette sauvage, montage d’abri, quelques nœuds… avant une première nuit avec matériel sous tarp.

préparation du feu au firesteel survie

La météo du J2 est avec nous et nous permet de reprendre de l’énergie pour attaquer la seconde journée: les différents kits, démontage du camp, prévention et gestion d’une hypothermie, un très gros module sur l’eau: comment la gérer, le manque d’eau, la déshydratation, comment la trouver ou l’extraire, la traiter, la rendre potable, où s’abriter en urgence, avant un point théorique sur la pêche (encore merci au miniguide de Gatien, aide mémoire précieux pour les stagiaires).

stage de survie module sur l'eau, trouver de l'eau, purifier, rendre de l'eau potable
La récupération de l’eau en contrebas du chemin est l’occasion idéale de mettre en œuvre la corde qui accompagne le groupe pour une descente sur corde, évitant clairement une chute sur une descente escarpée. La journée se termine finalement avec le montage d’abri avec peu de matériel et surtout sans sac de couchage, les petits feux nous permettent de clôturer avec un module sur la préparation du poisson et chacun peut déguster la truite qu’il a vidé et cuisiné.

peche en situation de survie

La seconde nuit sera plus éprouvante que la précédente et certains commencent à montrer des signes de fatigue au lever du 3ème jour… qui s’annonce humide… très humide. Nous redescendons chercher de l’eau et profitons du sublime décors local pour une petite visite de grotte.

Premiers secours, brancardage, tyrolienne de franchissement pour continuer sur une note plus ludique… et rencontre avec un redoutable prédateur local: LA TIQUE!

stage de survie en france besancon doubs franche comté école de survie française

Une partie de la fin de journée est consacrée au montage du camp collectif avec très peu d’équipement: plus de tarp, plus de bache, plus de grabber, plus de sac de couchage… sous une pluie continue… La nuit fut physiquement éprouvante, le sommeil bien trop court, et au petit matin, le débriefing est unanime: les conditions difficiles, ça soude! Et la positive attitude, c’est contagieux! Malgré des caractères différents, des conditions météo vraiment compliquées, une fatigue qui commence à s’installer, ce que chacun retient, c’est qu’on pensera à prendre sa couverture de survie lors des sorties, qu’on arrive à garder sa bonne humeur et aider les autres, que le feu nous a tenu chaud et nous a aidé à garder le moral, ce que je retiens moi, ce sont les sourires et les petites attentions échangées.

premiers secours en milieu éloigné WFA wilderness first aid

Dimanche et c’est déjà le dernier jour: un module rapide sur le piégeage, puis les mises en situation s’enchainent. C’est clairement ce qui manque habituellement sur nos stages plus courts, et l’expérience nous le confirme. Des situations proches du réel, nécessitant la mise en œuvre de tout un ensemble de techniques vues les jours précédents, sous stress (fatigue, froid, pluie, notion d’urgence de timing). Ce qui n’empêche pas d’énormes fou rires, certains méritent un oscar pour leurs talents d’acteurs!!

veillée sous la pluie feu de camp bushcraft survie

Retour à la ferme auberge pour une douche / check tique / repas / sieste (question de sécurité!) / débriefing complet… et c’est l’heure de nous dire au revoir avec un énorme pincement au coeur.

stage survie stage de survie stage immersion nature randonnée trek

Passer 4 journées complètes avec vous tous ça a été une chance, c’était LE stage du semestre, et c’est grâce à vous tous! Ce que Rémi et moi nous en retenons, ce sera le partage, les échanges, votre implication à tous, dans une entraide totale, et une bonne humeur juste… parfait! Merci à Francisco et Anthony pour leur présence également 😉
Et je suis sure et certaines que nous garderons tous contact, que ce soit sur un stage prochain ou pour d’autres aventures (même sans le logo ToT!!), mon petit doigt m’a parlé de randonnées à cheval, d’ile déserte au fin fond de l’Indonésie, de plongée, de collocation en pleine nature… et si j’en crois les 8574 notifications de mon nouveau groupe whatsApp vous n’aurez même pas besoin de nous, il va falloir qu’on se tape l’incruste!!

bmd

Eléonore et Rémi

Suivez nous sur les réseaux sociaux:
Merci de nous suivre:
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram