Sortir de sa zone de confort?

C’est à la mode, il faut « sortir de sa zone de confort ». Mais la zone de confort, c’est quoi, et pourquoi en sortir alors qu’on peut apprendre depuis son canapé au chaud ?

zone de confort, inconfort, survie

En pédagogie, il y a plusieurs approches  pour transmettre un savoir et un savoir faire. Il y a encore quelques mois, j’étais persuadée que la meilleure était la pédagogie par l’apprentissage mélangeant les méthodes actives et l’enseignement frontal (de la théorie enseignée par celui qui transmet, et de la pratique gérée par l’apprenant). C’est un mélange très efficace quand on a besoin d’apprendre un gros volume d’informations et de techniques sur une période courte.

Si mon expérience sur Wild la course de survie m’a appris une chose c’est bien celle ci: rien ne remplace l’expérience. Parce qu’avec mes connaissances et compétences j’étais tout à fait capable de répéter des gestes « à la perfection » dans un environnement stable, de sortir tout un tas de théories sur la survie depuis mes terrains de jeu habituels, mais larguée au fin fond du bush dans une situation d’inconfort (= hors confort) c’était moins évident.

Laurence Eleonore Philippe

J’ai bien sur, comme l’aurait fait n’importe qui d’autre, commis des erreurs, heureusement sans gravité puisque mes binômes et moi même sommes là pour en parler, mais surtout: j’ai grandi! (bon je fais toujours 1m60 ne vous affolez pas…)
Parce que sortir de sa zone de confort, oser se lancer, se dépasser, réussir des challenge dont on se pensait incapable, c’est terriblement grisant. C’est bon à la fois pour la perception que l’on a de soi même, mais également ça permet l’augmentation des compétences.
Et par ailleurs, tout le monde n’a pas besoin de décortiquer à l’extrême et d’être imbibé de connaissances théoriques pour mettre en pratique, c’est un fonctionnement propre à chacun.

dépassement de soi sortir de sa zone de confort stage de survie pedagogie

La pédagogie des stages Time on Target repose sur ces 2 aspects:

  • Pédagogie basée sur l’enseignement programmé, frontale et méthode active sur nos stages de Niveau 1. On est en relatif confort, on mange, on boit, on prend le temps d’apprendre. Et on apprend surtout que la zone de confort, c’est aussi la zone de sécurité, on va chercher à garder son curseur au plus proche de cette zone.
  • Pédagogie par l’expérience sur nos stages de Niveau 2 et 3. On sort clairement de sa zone de confort pour vivre une expérience et confronter à une situation dégradée telle qu’on pourrait la rencontrer les connaissances vues au niveau 1. Les encadrants de Time on Target sont là pour assurer la sécurité, et insuffler à juste dose les connaissances à rappeler.

franchissement escalade echelle de corde en survie wild la course de survie rémi camus eleonore lluna damien lecouvey marc mouret the island

Pour conclure je dirais que l’apprentissage peut passer par 2 étapes: les bases théoriques et pratiques en restant relativement cool, et dans un second temps la confrontation à l’expérience… Seul soucis: c’est extrêmement addictif, et plus on repousse la limite, plus on doit aller la chercher loin!!
Et rappelez vous, le confort est généralement le signe d’une relative sécurité, priorité absolue, donc on ne pas va trop vite, pas trop loin et on apprend à mesurer les risques.

Eléonore.

Suivez nous sur les réseaux sociaux:
Merci de nous suivre:
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram