Stage privé de 3 jours 7-8-9 Mars 2018 en Côte d’or

C’est sur 3 jours que c’est déroulé ce stage en très petit comité puisqu’il s’agissait d’une stage semi privé (avec 2 stagiaires seulement). Des stagiaires qui souhaitaient un programme sur mesure et un moniteur rien qu’à eux (enfin une monitrice en l’occurrence puisqu’il s’agissait d’Eléonore).

David, infirmier dans le 21, souhaitait apprendre des techniques pour être autonome lors de ses sorties en pleine nature, et Nicolas, résidant en Suisse et préparant une expédition de 2 ans autour du monde avait besoin d’acquérir quelques bases pour assurer sa sécurité et celle de son binôme en cas d’imprévus ou d’avarie matérielle.

La première journée, Claire, journaliste pour LCI, est également venue réaliser un reportage et partager le début de ce stage particulier.

journaliste LCI reportage stage de survie time on target wild M6 la course de survie voyage autour du monde préparation expédition aventure aventurier

Après une présentation de la petite équipe et surtout sur leurs ultimes attentes, un bon check up du matériel de chacun, et surtout, distribution de matériel peu courant sur un stage de survie: duct tape, préservatif (?!), ficelle, sachets ziplock, une ration 24h chacun pour les 3 jours… L’objectif annoncé est clairement d’apprendre à s’adapter avec du matériel que l’on peut trouver partout sur le globe.

utilisation couteau faire un feu sous la pluie condition dégradée froid

La première journée sera dédiée aux bases: la régulation thermique, apprendre à monter son abri, utiliser un tarp, une couverture de survie lourde, l’eau, où et comment la trouver et la rendre potable, les base de la lecture de carte. Le tout avec un éclairage assez inédit par rapport à ce qui est proposé habituellement puisqu’il s’agit non seulement de vie en pleine nature et de prévention, mais également d’adaptation avec ce qu’on peut être amené à trouver dans les villes ou certains villages autour du globe.

Nuit très fraiche et humide sous tarp.

La seconde journée permettra de voir quelques techniques: brancardage, franchissement avec la fabrication d’une échelle, beaucoup d’échanges sur la préparation des kits et le matériel, les premiers secours, et de reprendre les modules abordés la première journée, en version alternative naturelle au matériel: retrouver le nord sans boussole, fabriquer du cordage… Et puisque Damien n’est pas là, on lui fait honneur en révisant quelques noeuds!

fabrication d'une échelle de corde franchissement noeud de galere facile

Seconde nuit en abri collectif autour d’un tout petit feu (sisi on fait aussi des petits feux chez ToT), avec soirée cuisine au feu de camps: bouillon et réalisation de chapatis. Le chamois local a du trouver le voisinage sympa puisqu’il est venu passer la nuit juste derrière notre campement.

cuisine sauvage feu de camp cuisine scout chapatis chapati

Troisième et ultime journée qui sera l’occasion d’aborder les derniers modules, et surtout, des mises en situation (l’oscar du meilleur blessé revient à Eléonore et sa branche dans le bras!). Bilan: abris, feu, premiers secours, sont maitrisés, même avec quelques imprévus.

abri collectif stage survie stage de survie conditions dégradées feu de camps bivouac bushcraft

Retour au parking le temps d’un dernier débrief et le stage est déjà fini. 3 jours qui auront passés à une vitesse folle… Et pour moi, hate d’avoir le retour en situation de ces 2 stagiaires assidus et motivés!!

Vous pouvez suivre les aventures de Nicolas, le marcheur autour du monde, par ici : Marcheurs du monde

Et si vous souhaitez des informations pour un stage privé, en individuel ou en petit groupe, pensez à nous contacter

Merci de nous suivre:
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram