Stage de survie N1: Le matériel à prévoir

Vous allez participer à un stage de survie avec Time on Target et vous vous demandez quel est le matériel à prévoir : cet article est fait pour vous !

Rappelez vous que vous allez passer un week-end en pleine nature, quelles que soient les conditions météo, et que votre équipement est susceptible d’être sali, mouillé, éventuellement abimé : si vous avez peur de l’utiliser, laissez le à la maison. A ce sujet, j’ai un bon ami qui me disait toujours : « si tu as peur de l’abimer, c’est que tu l’as payé trop cher ! »

Il y a donc du matériel obligatoire, nécessaire à votre sécurité, ou individuel pour des raisons d’hygiène, sur lequel nous ne dérogerons pas, et du matériel facultatif.
Le matériel facultatif est celui que vous utiliserez lors des ateliers : nous le mettons à disposition si besoin. Si vous ne l’avez pas et que vous n’être pas certains de vous en resservir, il n’est pas nécessaire d’investir. Dans ce cas, il vaut mieux utiliser l’équipement qu’on vous prêtera, et si celui-ci vous convient vous pourrez toujours l’acheter en rentrant chez vous après le stage.
Si vous avez le matériel « facultatif » chez vous, apportez le, il est toujours plus agréable et plus formateur de travailler avec son propre matériel.
Si vous avez l’habitude d’utiliser du matériel qui n’est pas sur la liste, apportez-le. Lors de la vérification au début du stage nous vous dirons s’il peut vous accompagner ou s’il doit rester aux voitures, mais c’est généralement très pédagogique de mettre en pratique avec son matériel habituel des techniques parfois nouvelles.


Matériel obligatoire :

  • Sac à dos.
  • Effets chauds et de pluie. Bonnet
  • Chaussures adaptées à la randonnée (ou baskets type Trails).
  • Sac de couchage
  • Tasse métallique pour chauffer l’eau
  • De l’eau pour le week-end (minimum 1,5L)

 

Matériel conseillé :

  • Fourchette
  • Couteau à lame fixe
  • Bâche ou tarp
  • Une couverture de survie lourde (type space blanket Grabber)
  • Boussole
  • Lampe frontale ou de quoi vous éclairer à la tombée de la nuit
  • Un firesteel
  • De quoi prendre des notes
  • Une scie pliante (type Bahco Laplander)
  • Un isolant de sol
  • Une paire de chaussettes de rechange dans un sac étanche
  • Un nécessaire de bobologie adapté à vous et à la saison: crème solaire, anti moustique, pince à tique

 

En pratique, si vous avez besoin qu’on vous mette à disposition du matériel, il est inutile de le préciser au préalable. Le matin du stage, nous commençons par vérifier ensemble l’équipement de chacun, et nous complétons si besoin avec le matériel de prêt, voir éventuellement nous pouvons vous inviter à laisser du matériel inutile aux voitures.
Pensez également à prévoir un peu de place libre dans votre sac à dos car nous allons vous rajouter du matériel pédagogique et du matériel commun au groupe

Tenue à prévoir pour stage de survie, bushcraft, équipement survie

  1. Le sac à dos

Il vous faut un sac à dos de randonnée confortable, adapté à votre morphologie et d’un volume suffisant pour passer un week-end dans la nature : 40L est un bon début, 50L l’hiver à cause du sac de couchage plus conséquent.

Il existe des sacs à dos entrée de gamme pour 30-40€ qui n’offrent généralement aucun maintien au niveau du dos. Pour 2 jours ça passe, mais il ne faudra pas lui en demander beaucoup plus et il risque de devenir inconfortable s’il est chargé en poids.
Objectivement, si ça vous est possible, je pense qu’il vaut mieux se faire prêter un bon sac par un ami que vous troquerez contre un verre.

Un bon sac de randonnée coute assez cher, minimum 100€ même d’occasion, et les prix s’envolent, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de vendeurs spécialisés.

 

  1. Vos effets chauds et de pluie

Pour le faire en version rapide : une tenue de randonnée confortable et adapté à la saison. Vous avez surement entendu parler du système 3 couches, sinon je vous laisse google-izer la question.
Les fibres naturelles (coton, laine) craignent moins le feu que les fibres synthétiques et vous passerez la soirée au feu de camp. Même en plein été, un bonnet pour le soir et une polaire ou un pull restent vos alliés, une veste chaude l’hiver. Durant la journée et la soirée vous aurez des phases statiques, il est donc important que vous ayez des vêtements chauds par temps frais. Pensez également à une paire de gants qui peut préserver votre motricité fine par temps froid.

Pour la pluie, vous avez plusieurs options :

  • un poncho de bonne qualité : économique, efficace, et surtout de multiples autres utilisations (en surplus militaire par exemple)
  • un raincut (une veste imperméable type K-way) : économique, efficace, léger
  • une veste imper-respirant (type goretex / novadry) : cher, fragile (craint l’exposition à la fumée).

 

  1. Des chaussures

De randonnée ou de trail, montantes ou non, il faut qu’elles soient confortables et adaptées à la marche en terrain varié. Certains terrains sont boueux, vallonnés, l’important c’est que vous soyez bien dans vos baskets !

 

  1. Un sac de couchage

Un article lui est consacré : par ici
Duvet ou synthétique, le plus important est de vous référer impérativement à la « température de confort » (la plus élevée) qui doit correspondre aux températures attendues la nuit.

 

  1. Une tasse métallique

tasse titane aluminium inox matériel de survie

Vous découvrirez qu’une boisson chaude peut vous sauver la vie ! Il vous faudra une tasse qui pourra aller sur le feu. Privilégiez une tasse avec une poignée pour la sortir du feu (avec un morceau de bois ou un foulard en coton pour ne pas vous bruler).

Pour la tasse, vous avez 3 choix principaux :

  • Aluminium : économique, léger, fragile (se cabosse vite), bon conducteur thermique (en clair, tant que le liquide est chaud, la tasse reste brulante, et il est difficile de boire dedans sans vous bruler), impact négatif au niveau de la santé.
  • Inox : relativement économique, relativement solide, reste chaud moins longtemps que l’aluminium, lourd. Le premier prix de chez Décathlon est à 4€ un investissement raisonnable.
  • Titane : léger, résistant, onéreux (35€ environ le mug avec couvercle), pas d’impact sur la santé, mauvais conducteur thermique (= je peux boire à la tasse du liquide chaud sans me bruler).

 

  1. Une fourchette (facultatif)

spork fourchette matériel survie camping

Pour manger vos rations, prévoyez une fourchette (plus pratique que la pseudo cuillère en plastique fournie et plus hygiénique que vos doigts)

Plusieurs alternatives possibles :

  • la fourchette en inox de la cuisine, ça fonctionne très bien.
  • La spork en plastique : pas cher (moins de 2€), mais en plastique sur un plat en train de chauffer ça peut fondre.
  • Une spork ou une cuillère en titane

 

  1. Un couteau à lame fixe (facultatif)

meilleur couteau de survie wildsteer kodiak bushcraft made in france

Le couteau est un sujet complexe qui mérite un article à lui seul.
Prenez un couteau à lame fixe (un couteau pliant type opinel ne convient pas pour ce qu’on va en faire), d’une dizaine de centimètres de lame, avec un étui pour le ranger de façon sécurisée. Nous vous en mettrons à disposition si besoin.

Quelques exemples :

  • Un mora companion : économique (+/- 13€), relativement solide, efficace, facile à affuter, l’étui n’est pas optimal par contre mais il remplit son rôle de protection
  • Un couteau type ESEE 4 : industriel mais garanti à vie, full tang (soie intégrale en français, la lame traverse intégralement le manche ce qui lui garanti une bonne résistance au batonnage), un peu cher pour de l’industriel (env. 150€), étui bien conçu
  • Le wildsteer kodiak : fabriqué par un artisan français, c’est notre chouchou. Nous en proposons de temps en temps à la vente personnalisés avec notre logo. Le cout est celui d’un très bon couteau (170€). L’étui est efficace.
  1. Bâche ou TARP (facultatif)

Tarp survieUne bâche d’environ 3x3m ou un tarp. Décathlon propose un TARP qui, une fois débarrassé de ses piquets inutiles, est à la fois économique (25€) et efficace. Si vous utilisez une bâche, pensez à la ficelle qui va avec (ou aux tendeurs).
Dans les magasins outdoor vous avez de très bons tarp à tous les prix qui vous permettent de cibler vos besoins : plus de points d’accroche, une plus grande surface, plus léger…

  1. Une boussole (facultatif)

boussole compass équipement survie bushcraft école de survie stage surviePrenez une boussole à plaquette et vérifiez l’absence de bulles d’air dans le cadran

  1. De quoi vous éclairer la nuit (facultatif)

L’idéal reste la lampe frontale, pensez à prendre des piles neuves (ou à la recharger en cas de lampe usb rechargeable).
Une lampe torche peut tout de même convenir même si c’est nettement moins pratique.

  1. Un firesteel (facultatif)

Prenez un vrai firesteel de marque, par exemple « light my fire » ou « gerber ». Vous verrez que les firesteel bas de gamme « made in china » sont généralement totalement inefficaces. Si vous avez un bloc de magnésium, vous pouvez également l’apporter.

  1. Une couverture de survie lourde (facultatif)

Une surface réfléchissante, épaisse comme une bache: Disponible ici

  1. De l’eau

Prévoyez 1,5L d’eau potable pour les 24h de stage.

Plusieurs options :

  • Une bouteille d’eau minérale, économique, léger, facile à trouver
  • Une nalgène : inodore, résistant, zéro déchet.
  • Une poche d’hydratation (type camelback) : pratique pour boire en marchant, difficile à nettoyer.

Pour conclure, il y a assez peu de matériel à prévoir pour nos stages. L’important, c’est comme chez Ronald « venez comme vous êtes » (sous entendu « habituellement en sorties nature »), prenez votre matériel, prévoyez un équipement confortable, adapté à la saison.
Nous mettons au début du stage tout le matériel de la liste « facultatif » à votre disposition et nous vérifierons ensemble le matériel que vous avez avec vous.
Et parce que ça fait aussi parti de notre travail, nous répondrons avec plaisir à vos questions si cet article n’y répond pas.

Par Eléonore

Suivez nous sur les réseaux sociaux:
Merci de nous suivre:
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram