Les gelures

Les gelures

Les randonnées, ou les longues périodes à l’extérieur (cas des alpinistes par exemple) par des temps très froids et humides (températures inférieures à 0°) peuvent engendrer des gelures: il s’agit du gel des tissus, généralement au niveau des « extrémités » (mains, pied, oreilles etc).

Il existe plusieurs stades de gelure: une perte de la sensibilité sera le premier signe, il faudra alors rapidement essayer de réchauffer les parties concernées ( pour les doigts vous pouvez les réchauffer au niveau des aisselles notamment) , utilisez des vêtements supplémentaires si vous en avez.
A ce niveau, si la sensibilité ne revient pas, il faudra absolument faire chauffer de l’eau à une quarantaine de degré (pas plus) et faire tremper les parties concernées pendant au moins 1h.
Si vous avez la possibilité de boire une boisson chaude cela favorisera la circulation sanguine, tout comme la prise d’un cachet d’aspirine.

Après une heure, vous pourrez mesurer la gravité des lésions:
– si les extrémités ont retrouvé leur couleur rose, vous pouvez reprendre votre activité mais il faut rester vigilent.
-si les dernières phalanges restent bleues ou violacées il faudra s’abriter et limiter au maximum le contact avec le froid.
-si l’aspect bleuté touche deux phalanges ou plus, il faudra continuer les bains d’eau chaude et se faire évacuer le plus rapidement possible, car le risque d’amputation devient important.

Pour prévenir les gelures:
-pensez à bien vous hydrater
-évitez le contact direct avec des objets métalliques
-utilisez des vêtements de protection peu serrants
-évitez à tout prix les vêtements humides et changez régulièrement de sous-vêtements.
-ne pas trop serrer les chaussures, et évitez de superposer les couches de chaussettes qui ne favoriseront pas la circulation sanguine.
-à la moindre perte de sensibilité, massez et agitez les parties concernées.

Enfin, si vous ne pouvez pas vous faire rapatrier, sachez qu’il ne faudra pas garder les pieds sans chaussures plus d’une heure, et ce,même avec des gelures importantes, car ils gonfleront et vous ne pourrez plus les remettre.

Par Damien Lecouvey (accompagnateur d’expéditions)gelure en survie

Merci de nous suivre:
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram

3 réponses sur “Les gelures”

  1. Par grand froid, on evitera a tout prix les situations ou l’on decouvre ses extremites, difficiles a rechauffer ensuite. Par exemple, on pourra equiper le materiel de photographie video de grosses molettes qui peuvent se manipuler aisement avec des moufles. Tout cela est a penser et prevoir dans les moindres details.

Laisser un commentaire